Société de Thanatologie

Livres en vente à la Société de Thanatologie

 



  
 

La mort
J'en parle avec mon enfant (épuisé)

Michel Hanus et Isabelle Hanus
Nathan, 2008

Prix :
7,50 €

Face à la mort ou à la maladie d'un proche, d'un grand-père ou d'une grand-mère, de l'autre parent, d'un enfant dans la famille, les parents se retrouvent face à leur propre peine, face à un séisme à surmonter mais aussi face à leur enfant à consoler, à épauler. Se posent alors des questions à la fois essentielles et très concrètes : dois-je parler à mon enfant de la mort prochaine de quelqu'un qui est malade, le préparer ? Qu'est-ce que mon enfant, à 3 ans, comprend de la mort ? Faut-il l'associer aux funérailles ? Comment déceler des signes d'angoisse chez mon enfant ? Pour aider les parents à traverser cette épreuve avec leur enfant, des réponses simples, sans tabou ni pathos, accessibles et adaptées à l'âge de l'enfant.

 


La résilience à quel prix ? Survivre et rebondir
 
    

Michel Hanus
préface de Ginette Raimbault
Maloine, 2001

Prix : 30 €

L'attention est de plus en plus souvent attirée sur des personnes, notamment des enfants, qui, confrontées à des situations dures et périlleuses, loin de s'effondrer, paraissent développer, dans ces épreuves, de réelles capacités de résistance et même d'épanouissement. L'intérêt de ces observations est de montrer que chacun possède des ressources cachées qui peuvent se mobiliser dans ces circonstances traumatisantes et que le pire n'est jamais assuré. Il ne faudrait cependant pas sous estimer la réalité de la blessure affective sous-jacente qui n'en est pas cicatrisée pour autant.

 


 

Parlons de la mort et du deuil

Sous la direction de Pierre Cornillot et Michel Hanus
Frison Roche, 2001
Collection Face à la mort

Prix : 22 €

 
La collection
« Face à la mort », dirigée par Pierre Cornillot et Michel Hanus, s'est donnée pour objectif de réunir et de promouvoir des ouvrages consacrés à la mort et au deuil. Voulant briser le stupéfiant silence qui enrobe ces temps essentiels de la vie qui sont mourir, pleurer un être cher disparu, les auteurs publiés dans cette collection s'attachent à la fois à en cerner l'infinie variété dans leurs représentations sociales, culturelles, religieuses et à en souligner le caractère exclusif d'événements uniques dans l'histoire d'une vie.
 


 

La mort aujourd'hui

Michel Hanus
Frison Roche, 2001
Collection Face à la mort

Prix : 25 €

Les représentations, les idées et les croyances que chacun se fait de la mort et du deuil exercent une grande influence sur les pratiques funéraires et les comportements de deuil. Les conceptions et les rites collectifs évoluent. Si l'on peut noter un rejet social persistant et amplifié, un renouveau d'intérêt pour la mort s'exprime de plus en plus ouvertement. Des sondages sur les opinions et les conduites des Français vis-à-vis de la mort ont été régulièrement effectués, notamment par la Société de Thanatologie et les Pompes Funèbres Générales (P.F.G.). Elles ont surtout été quantitatives. La très récente enquête commanditée par le Comité Interfilière Funéraire (C.I.F.) et réalisée par le CREDOC est qualitative ce qui permet une étude fine des représentations et des pratiques de nos contemporains. Le docteur Michel HANUS a réalisé un commentaire des principaux enseignements de cette étude comparant ces données à celles des sondages antérieurs. Il nous invite à découvrir, ou plutôt à repréciser, les visages actuels de la mort et du deuil aujourd'hui.

 

 

Les enfants en deuil
Portraits du chagrin


Michel Hanus, Barbara M. Sourkes
Frison Roche, 2002
Collection Face à la mort

Prix : 37 €

Dans Ladybird de Ken Loach, un personnage raconte l'histoire d'un enfant de six ans qui essaie de se noyer en se plongeant la tête dans une bassine d'eau. Sa mère est morte noyée ; depuis il la cherche dans l'eau. Cette conduite peut sembler étrange.Cette histoire, de même que celles qui nous sont racontées dans ce livre, nous permet de mieux comprendre quel destin ou quels comportements vont avoir les enfants ou les adolescents confrontés précocement à la mort, au suicide ou encore à la découverte qu'il/elle ne fait que remplacer un frère/une sœur disparu(e).
Dans une bassine d'eau, dans un miroir, au travers d'un dessin et des couleurs, ces enfants cherchent leurs mères, leurs pères... morts. Ce sont des enfants en deuil, des enfants souffrants, des enfants en recherche qui ont aussi écrit ces portraits du chagrin avec leurs dessins, avec leurs amour, avec leur espoir.
 


 

La mort retrouvée

Michel Hanus
Frison Roche, 2000
Collection Face à la mort

Prix : 32

Louis-Vincent Thomas, très peu avant de mourir, a été le premier à attirer notre attention sur « le renouveau de la mort » (1993). Depuis, cette intuition s'est confirmée et ne cesse de devenir de plus en plus évident. La mort, qui était une affaire privée, familiale, reprend peu à peu de l'espace dans le tissu social, le vécu collectif. L'intérêt des médias et celui des éditeurs en témoignent mais surtout l'essor des soins palliatifs et l'évolution de la pandémie sidéenne également.
Mais, de manière contradictoire et paradoxale, le rejet social qui cherche à l'occulter, ne diminue pas pour autant. Le deuil en particulier se détache de plus en plus de la mort.

Les différents chapitres de cet ouvrage illustrent à la fois cette évolution et cette contradiction. S'il y a amplification du mouvement de renouveau de la mort aujourd'hui, la preuve en est dans l'accompagnement des endeuillés qui se révèlent de plus en plus nombreux à demander de l'aide, aide de proximité, aide associative qui se développe, aide des spécialistes. La réflexion, entre fascination et répulsion, se déroule au fil des différents thèmes où se trame la modernité thanatologique.
 


 

La part de l'ombre
Les aspects psychologiques des maladies potentiellement mortelles

Barbara M. Sourkes
Frison Roche, 2001,
Collection Face à la mort


Prix : 23 €

La part de l'ombre est une synthèse exceptionnelle de la psychologie propre aux maladies potentiellement mortelles. Sa force évocatrice vient de la quasi-fusion des concepts abstraits avec les mots des patients et des membres de leur famille qui sont confrontés à la séparation et à la perte. Plutôt que de se focaliser sur la phase terminale et la mort, le livre explore ce que devient la vie confrontée à une maladie qui peut entraîner la mort. La finesse de l'analyse est faite de simplicité et de réserve : sur le plan cognitif et affectif, l'ouvrage conduit le lecteur au cœur même de l'expérience de ceux qui vivent dans l'incertain. Pour ces raisons, le livre s'adresse aussi bien aux professionnels de la santé mentale et aux intervenants médicaux, qu'à ceux qui vivent sous la menace d'un diagnostic de maladie potentiellement mortelle. Le projet de l'auteur a pour clef de voûte le temps et la reconnaissance qu'en font les patients qui vivent le temps particulier de la maladie, sans commune mesure avec le temps de ceux qui ont encore la possibilité de lier passé et futur. Tout au long de ce livre, un thème rémanent resurgit : tous les hommes, sans considération d'âge, prennent part à la lutte au fur et à mesure que se révèle la maladie. Le Docteur Sourkes lie les phases critiques qui rythment la progression de la maladie mais toujours en réalisant une intervention à vocation psychothérapeutique.
 


 

Les familles face à la mort

Sous la direction de Jean-Hugues Déchaux, Michel Hanus et Frédéric Jésu
L'Esprit du Temps, 1998
Collection Psychologie

Prix : 32


Peut-on encore aujourd'hui affirmer que prévalent les tendances à la désocialisation de la mort qui ont si fortement été dénoncées au cours des dernières décennies ? L'attente des familles qui sont confrontées à la mort de leurs proches et la réponse que leur font les acteurs de l'accompagnement, médecins, psychologues, travailleurs sociaux et professionnels du funéraire, semblent montrer une nette évolution. Le moment est venu de décrire la nature de ce changement et d'en évaluer les conséquences pour mieux comprendre en quoi cette évolution est liée à celles des familles dans leurs formes, leurs structures et leurs fonctions.